Un peu d’histoire – Acupuncture

Les_points

L’acupuncture est née en Chine, il y a 6000 ans dans la vallée fertile du Fleuve Jaune. Elle s’étendit progressivement à tout l’empire chinois, puis débordant les frontières elle s’épanouit en particulier en Corée, au Japon et au Viet Nam.
Au XVIIè siècle, elle s’étendit au monde occidental avec le RP Hervieu qui publia un premier ouvrage en 1671.
Au XIXè siècle l’engouement du public fut énorme et des savants comme Laennec, Bretonneau, Trousseau s’y intéressèrent. En 1863 Dabry, consul de France en Chine publia « La médecine chez les chinois ».

Il fallut attendre George Soulié de Morant pour que l’acupuncture prit un essor véritable en France.
Envoyé en Chine à l’âge de vingt ans pour le compte d’une banque, il se retrouva Consul de France à Shanghai au début du XXè siècle.
De retour en France, après vingt ans de séjour en Chine, les médecins lui demandèrent de leur communiquer ses connaissances. En même temps, il continue son œuvre de traduction des textes chinois traditionnels.

 

Medecine-Chinoise

• En 1928, il fait paraître une étude sur le diagnostic des maladies par l’examen des pouls.

• En 1934, sort son Précis de la vraie acupuncture chinoise.

• En 1939, sort son traité comprenant trois volumes, « Acupuncture chinoise ».

Dans les dernières années de sa vie, Soulié de Morant se fit inculper d’exercice illégal de la médecine par l’ordre des médecins. Les Américains lui offrirent une chaire d’acupuncture dans une université. En 1950, la commission pour le prix Nobel de physiologie le proposa comme candidat.
Agé de 77 ans, il décéda en 1955. C’est grâce à lui que l’Acupuncture, cette spécialité de la médecine chinoise s’est répandue en France et dans le monde